Marcel Janssen

Marcel Janssen est né à Ghyvelde le 15 juin 1903 de Jules Janssen, maçon, et Maria Ghysel, boutiquière. Il ne manquera pas d’être fortement influencé par son savant curé, Emile Delanghe (1851 – 1931), flamingant convaincu, rédacteur d’un catéchisme flamand.

Après son collège à Hazebrouck, il entra au séminaire d’Annappes où il devint un fougueux animateur des cercles flamands et vice-président du Vlaams verbond van Frankrijk. Il déployait une activité de poète, l’auteur d’articles, d’orateur…

Encore séminariste, il écrivit son premier poème au cours de son service militaire à Düsseldorf et remporta, en 1926, le prix de poésie flamande des Rosali et le deuxième prix de poésie flamande à l’occasion du 25ème anniversaire du couronnement de Notre Dame des Dunes de Dunkerque en 1928.

En 1934, il était muté à l’institution libre de Marcq en Baroeul où il enseignait jusqu’en 1945.

Il fit part d’une grande activité dans des publications comme le Mercure de Flandre, le Beffroi de Flandre, le Lion de Flandre, la Vie du Nord…

En 1946, il fut condamné à 10 ans d’interdiction de séjour dans le Nord pour ses articles dans « la Vie du Nord ».

Il devint, à partir de 1947, curé de petits villages de Normandie.

Sa mort subite survint à Rolleville le 31 octobre 1963 où il choisit d’y être enterré.

Extrait du livre Histoire de Ghyvelde, cliquez-ici pour télécharger au format pdf