Jean-Noël Vandaele

Jean-Noël VANDAELE

(Ghyvelde : 30/12/1952)

« Peintre »

Son père Maurice était douanier et sa mère était la nièce de Marcel Janssen.

A 22 ans, il s’inscrit pour plusieurs années à l’école des Beaux-Arts de Dunkerque mais l’événement le plus important de sa vie d’artiste fut certainement sa rencontre en 1977 avec Louis-Olivier Chesnay (1899-1999), ancien chef d’atelier de la Grande Chaume de Paris, artiste peintre au talent inouï et universel qui se partageait entre Paris et Lausanne.

Il a eu quelques années une galerie d’art « Artua » à Dunkerque située quai au bois dans une vieille demeure qu’il a remise en état avec son épouse.

Une autre rencontre est celle faite à Marbella en 1996 avec le cheik Mohammed Ashmawi, prince saoudien devenu son ami, qui s’intéressa à sa peinture.

En septembre 2002, il a exposé à Washington des dessins aux crayons de couleur basés sur Macbeth de Shakespeare.
En 2004, il expose à la galerie du New House Center for Contempory Art de New-York.
Jean-Noël aime se servir de crayons de couleur et il exécute souvent des séries. Son univers est très personnel, il est peuplé de personnages sans yeux, sans oreilles, sans cheveux.
Après la série de peinture sur Shakespeare, il revisite l’œuvre du peintre américain Winslow Homer.

Téléchargez un extrait du livre « Histoire de Ghyvelde » au format pdf